Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Sylvain Giroux : cap vers des expériences positives

Sylvain Giroux a exercé une variété de fonctions en éducation en milieu minoritaire depuis plus de 25 ans. Il a occupé auparavant les postes d’enseignant, de directeur d’école et d’adjoint à la surintendante. Il dirige présentement la programmation de Construction identitaire du Conseil scolaire catholique Providence en Ontario. Son but : faire vivre aux élèves et aux membres du personnel des expériences en français significatives et positivement marquantes afin de développer leur sentiment d’appartenance à la francophonie.

Francosphère a invité les intervenantes et intervenants du congrès 2019 de l’ACELF à partager leurs impressions sur des enjeux actuels en francophonie canadienne.
.

Qu’est-ce qui stimule votre créativité dans votre pratique professionnelle?

Le travail d’équipe et les idées novatrices de mes collègues me motivent à mettre en place des activités, des interventions et des stages qui permettent aux élèves et aux membres du personnel des écoles de vivre des expériences positives et marquantes au niveau de leur construction identitaire.
.

En 2030, lorsque vous regarderez dans votre rétroviseur, que souhaitez-vous avoir inspiré à votre entourage professionnel?

J’espère avoir inspiré une génération d’éducateurs, d’enseignants et de directions qui sont des modèles accessibles auprès des jeunes et qui les encouragent à vivre pleinement leur francophonie, tout en développant leur fierté face à leur identité.
.

Partagez une expérience de collaboration novatrice qui a favorisé l’engagement?

La mise en place des conférences communautaires est un exemple parfait de collaboration novatrice. À partir d’un modèle d’actions concertées, les élèves travaillent avec les organismes francophones dans le but de développer des projets qui répondent à leurs besoins. Une belle façon d’élargir l’espace francophone, d’être à l’écoute de la voix des élèves et d’assurer la vitalité de la francophonie.

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :