Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Stéphanie Perras : privilégier les intérêts des jeunes

Franco-Ontarienne de souche, Stéphanie Perras est enseignante en 1re année à l’école Notre-Dame-de-la-Paix, en Alberta. Sa francophonie, elle y tient mordicus. En mettant à profit la technologie, elle fait en sorte que les élèves aient la chance de vivre des succès en français.

 

Francosphère a questionné différentes personnes engagées afin de connaître leur point de vue au sujet de l’identité francophone.

Que faut-il privilégier pour favoriser la construction identitaire des jeunes?

Il faut privilégier les intérêts des élèves tout en valorisant leur culture, leur accent et leurs coutumes. C’est important de leur donner le goût du français et non de l’imposer.

Quel avenir pour l’identité francophone?

Lorsque le goût du français est transmis aux jeunes, les possibilités sont infinies. Ils ont tellement de bonnes idées ! Il faut les écouter et les encourager à grandir dans leur identité francophone. Le français est alors présent et ils en sont fiers !

Comment envisagez-vous votre engagement envers une francophonie épanouie?

Dans un milieu où le français est minoritaire, c’est important de travailler dans ma langue maternelle. Je travaille en français et pour moi, c’est une de mes plus grandes fiertés.

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :