Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Michelle Hunter : soyons fiers!

Dans le domaine de l’enseignement depuis plus de 25 ans, Michelle Hunter tente chaque jour d’outiller les élèves à devenir des citoyens épanouis, engagés et fiers de leur héritage. La francisation guide beaucoup ses interventions et réflexions.

Elle a eu le privilège d’ouvrir une première école francophone dans la région de Grande Prairie en Alberta. Directrice adjointe et enseignante au Conseil scolaire du Nord-Ouest, elle a été directrice d’école pendant 14 ans. Elle enseigne la musique à l’école Nouvelle Frontière.

Francosphère a invité les intervenants du congrès 2018 de l’ACELF à partager leurs impressions sur des enjeux actuels en francophonie canadienne.

La culture dans le numérique : Créer? Apprécier? Faire sa place?

Le numérique a bouleversé la façon de conquérir le monde. C’est un facteur dominant et incontournable et son potentiel est inestimable. C’est le mode qu’utilise la nouvelle génération et il doit être exploité pour enrichir la culture.

La francophonie canadienne : Plurielle? Diversifiée? Inclusive?

La francophonie canadienne est fragile. On doit la chérir, la cultiver, l’apprécier et lui donner une importance des plus inouïes. Il faut accompagner nos jeunes et leur donner le goût de prendre la parole afin qu’ils puissent acquérir et préserver autant que possible des biens et des services en français. Plus il y aura de référents en français, plus le sentiment d’appartenance sera profond et plus grande cette diversité sera visible et durable.

L’insécurité linguistique : in ou out ?

L’accès à l’enseignement en français est essentiel à l’épanouissement linguistique. Je suis fière de ma langue et je suis fière d’être bilingue. Je ne vis aucunement d’insécurité linguistique, mais je la comprends. J’ai toujours encouragé les francophones de mon entourage à s’exprimer vivement et fièrement. Car les accents et les différentes couleurs de la langue française m’enchantent! J’ai la responsabilité d’être un bon modèle langagier, avec une variété de français qui m’est propre et qui, j’espère, stimule et influence mon entourage à avoir une plus grande assurance à la libre expression de la langue.

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :