Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Julie Forest : les arts pour s’ouvrir sur le monde

Julie Forest a baigné dans le milieu des arts et de la culture dès son enfance. Pour cette récipiendaire du prix Passeur culturel 2018, les arts permettent d’être à l’écoute des autres et du monde qui nous entoure.

Curieuse, passionnée et touche-à-tout, Julie Forest a joué un rôle important dans les écoles francophones au fil des années. Comme agente culturelle au District scolaire francophone Sud, au Nouveau-Brunswick, elle a coordonné l’ensemble des activités culturelles des 36 écoles du district.

« Julie, elle a le goût que les choses changent », confirme Yves Doucet, collègue de longue date. Pour Julie Forest, les élèves peuvent apporter beaucoup en matière de culture. Les arts constituent selon elle un merveilleux outil pédagogique, voire un incontournable, afin de favoriser chez les élèves le développement d’une identité francophone forte et fière.

De concert avec les élèves, Julie Forest a su tisser des liens entre les écoles, les artistes, les diffuseurs et les organismes culturels et communautaires du Nouveau-Brunswick.

En savoir plus sur le parcours de Julie Forest >>

 

Depuis 2017, le prix Passeur culturel, remis par l’ACELF, rend hommage à des personnes qui incarnent la vision de l’organisme en construction identitaire et qui transmettent aux jeunes leur passion pour leur culture et leur engagement pour la francophonie.

 

À lire aussi :
Chantal Desgagné : l’importance d’oser

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :