Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

FESFO : un pour tous et tous pour… une langue!

La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) s’assure que la jeunesse franco-ontarienne participe pleinement au développement de sa communauté. Depuis 1975, c’est l’organisme porte-parole des 25 000 jeunes francophones fréquentant l’une des écoles secondaires francophones de l’Ontario.

Elle informe, sensibilise et mobilise des milliers de jeunes afin que leurs voix et leurs besoins se fassent entendre auprès des différents décideurs.

Francosphère a invité les intervenants du congrès 2018 de l’ACELF à partager leurs impressions sur des enjeux actuels en francophonie canadienne. Véronique Chouinard et Sam Landry, représentants du Centre, Annie Steep, représentante d’Ottawa, et Mélodie Ouellette, représentante du Grand-Toronto, ont répondu aux questions.

La culture dans le numérique : Créer? Apprécier? Faire sa place?

Il suffit d’inclure les jeunes dans le processus de création davantage, d’apprécier l’opinion des jeunes et de leur offrir un lieu pour s’identifier dans le monde numérique. La culture franco-ontarienne est capable de mieux s’affirmer au niveau virtuel, ce qui permet une meilleure accessibilité pour la jeunesse.

 La francophonie canadienne : Plurielle? Diversifiée? Inclusive?

La francophonie canadienne est diversifiée au niveau des cultures et des régionalismes qu’elle englobe et inclut. Cette variété se voit auprès des accents et des traditions que tous et toutes les jeunes possèdent. Elle entraîne une ouverture d’esprit par rapport aux différentes communautés, autant linguistiques que culturelles. Elle est un lieu où la diversité est encouragée, donc les jeunes peuvent s’épanouir dans leur langue.

L’insécurité linguistique : in ou out ?

Nous croyons que l’insécurité linguistique est une réalité que plusieurs jeunes connaissent, mais nous aimerions qu’elle soit « out ». Le jugement par rapport aux régionalismes est une forme de discrimination; il vaudrait mieux valoriser la diversité linguistique qui se retrouve dans l’Ontario français. La FESFO essaye toujours d’améliorer la situation et s’assure de maintenir un dialogue inclusif au sujet de la situation.

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :