Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Élaine Lucas : inspirée par les élèves

Dans sa classe laboratoire en apprentissage par l’enquête, Élaine Lucas a accueilli de nombreux collègues francophones provinciaux, nationaux et internationaux. Elle a participé à la rédaction de documents et référentiels. Conseillère pédagogique, elle travaille au développement de la pédagogie entrepreneuriale. Dans son travail, elle appuie les équipes-écoles dans l’élaboration de projets communautaires misant sur les partenariats et par l’intégration des compétences globales à travers des tâches authentiques.

Francosphère a invité les intervenantes et intervenants du congrès 2019 de l’ACELF à partager leurs impressions sur des enjeux actuels en francophonie canadienne.
.

Comment tentez-vous d’inspirer les jeunes pour les engager envers leur francophonie?

Les élèves de notre région sont de fiers Franco-Ontariens, ils ont la francophonie tatouée sur le coeur! Leurs relations se vivent en français, leur culture tire ses sources de différents modèles francophones… Ils sont déterminés à vivre leur vie en français. Comme modèle d’inspiration, je leur propose des référents culturels, je travaille la lecture et l’écriture en français, en ajoutant du vocabulaire riche et précis. L’école leur offre la possibilité de pratiquer leur sport et leurs activités parascolaires en français, de jouer, d’interagir, de chanter, de rire, de compter, de créer, de s’épanouir en français. Je les encourage aussi à créer des liens étroits dans leur communauté, ce qui leur permet de vivre des échanges et des succès dans leur langue… Ce sont eux qui sont inspirants par l’énergie déployée dans la vitalité de leur langue!
.

Qu’est-ce qui stimule votre créativité dans votre pratique professionnelle?

Les élèves stimulent ma créativité dans ma pratique professionnelle! En soutenant le développement des compétences globales, les élèves sont encouragés à faire preuve de créativité. Ils sont une grande source d’inspiration. À mon tour, je dois être créative et engageante et ce sont donc eux qui stimulent, en grande partie, ma créativité.
.

En 2030, lorsque vous regarderez dans votre rétroviseur, que souhaitez-vous avoir inspiré à votre entourage professionnel?

Je souhaite que l’éducation en français en Ontario soit toujours vivante en 2030. Je souhaite que mon entourage professionnel puisse continuer à se référer à des ressources en français ainsi qu’à en créer de nouvelles. J’espère surtout qu’en 2030, l’écocitoyenneté soit innée chez nos élèves et acquise chez les adultes. J’espère continuer à voir des collègues passionnés par leur profession d’enseignant, capable de transmettre cette passion aux élèves, à qui ils auront appris à laisser la place qui leur revient.

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :