Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Dany Dias : entre la théorie et la pratique

Dany Dias invite les élèves à examiner leur rôle dans le monde, maintenant et dans l’avenir, grâce à une riche littérature multiculturelle. Elle est enseignante de langues et études sociales au palier intermédiaire à Hawkesbury (Ontario) depuis 11 ans, en plus d’être étudiante au doctorat en éducation à l’Université de Nipissing depuis 2017. Détentrice d’un B.A. (psychologie), B. Éd. et M. Éd. de l’Université d’Ottawa, elle poursuit une carrière de chercheuse en éducation dans les domaines de la littératie et des défis sociologiques en éducation. Elle a aussi travaillé 18 ans dans les domaines du service social et de la santé mentale.

Francosphère a invité les intervenantes et intervenants du congrès 2019 de l’ACELF à partager leurs impressions sur des enjeux actuels en francophonie canadienne.
.

Qu’est-ce qui stimule votre créativité dans votre pratique professionnelle?

N’est-ce pas le but premier de l’éducation, soit le développement du plein potentiel humain chez tout apprenant? J’avoue qu’adhérer à une pédagogie critique au quotidien me permet de continuellement examiner le véritable objectif de ma pratique professionnelle. Prendre le pouls des élèves m’aide à ne jamais perdre cette vision et à ajuster le tir au besoin. Ce sont eux qui alimentent ma créativité, à travers leur voix, réactions, enthousiasme et questionnements afin de découvrir leur propre sens critique et examiner notre monde et leur rôle à l’intérieur de celui-ci. Ainsi, c’est en innovant, en étant à l’écoute des élèves, en incorporant l’essai et erreur à la formule et en osant aborder des thèmes mondiaux que l’éducation, à mon avis, déploie ses vraies ailes.

 

Comment les différentes diversités présentes dans votre milieu vous permettent-elles d’innover?

Le milieu dans lequel j’enseigne à Hawkesbury est unique. Au sein d’une province où la diversité règne, notre petite communauté rurale se veut plutôt homogène, du point de vue culturel et linguistique. C’est pour cela que le besoin d’innover et de s’ouvrir sur le monde s’avère particulièrement important. Donc, afin de favoriser une posture accueillante, tolérante et inclusive, je propose une approche pédagogique qui permet aux apprenants d’explorer leur vision sur le monde. En introduisant une littérature multiculturelle et variée dans les cours de langue, et en abordant les thèmes et personnages par l’entremise de discussions, réflexions, échanges et appels à l’action, les élèves se questionnent et contemplent les réalités culturelles et sociales, réagissent et expriment leurs points de vue sur les différences. Dans un contexte social et convivial, les élèves ont l’occasion de lire, d’apprendre et de s’ouvrir à la diversité globale, tout en imaginant qu’ils en sont des acteurs et agents de changement. Comment font-ils partie de cette grande équation sur la justice sociale? Cette approche innovatrice invite les élèves à examiner leurs valeurs, leurs points de vue et leur philosophie du monde.
.

En 2030, lorsque vous regarderez dans votre rétroviseur, que souhaitez-vous avoir inspiré à votre entourage professionnel?

Nous voulons tous laisser notre trace dans le monde. Je suis une personne qui aime les défis et je peux dire que jusqu’à présent, je n’ai jamais reculé devant de telles opportunités! J’espère avoir déjà contribué à mon entourage, en tant qu’éducatrice et consultante, de la même façon que mes expériences ont contribué à enrichir mon propre parcours comme apprenante de la vie. Dans une dizaine d’années, je souhaite pouvoir dire que j’aurai contribué sur une nouvelle plateforme, en tant que chercheuse dans le domaine de l’éducation. Tout comme je promeus l’apprentissage et l’expression d’une identité culturelle et linguistique et une voix démocratique chez mes élèves en ce moment, je compte influencer mon entourage professionnel au niveau de l’académie afin de rapprocher l’écart qui existe entre les propos théoriques et la mise en œuvre des pratiques en éducation en Ontario. C’est un legs que je désire laisser par l’entremise de la recherche que j’ai entreprise et que je continuerai de poursuivre passionnément!

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :