Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Tina-Anne Thibideau : réflexions, actions, convictions!

Tina-Anne Thibideau a d’abord travaillé en tant qu’animatrice culturelle et enseignante. Comme responsable adjointe de la construction identitaire du Conseil scolaire catholique MonAvenir, en Ontario, elle coordonne les camps et activités systémiques qui engagent l’élève comme acteur principal de sa construction identitaire. Son expertise est le questionnement pour amener les élèves à réfléchir sur qui ils sont, qui ils veulent être et comment ils peuvent passer à l’action.

Francosphère a invité les intervenantes et intervenants du congrès 2019 de l’ACELF à partager leurs impressions sur des enjeux actuels en francophonie canadienne.
.

Comment tentez-vous d’inspirer les jeunes pour les engager envers leur francophonie?

Je souhaite toujours permettre à l’élève de passer à travers les étapes de réflexion afin de les faire réaliser à quel point ils peuvent passer à l’action, partant de leurs propres convictions. En leur laissant la place d’observer et de questionner les enjeux sociétaux et mondiaux, j’espère pouvoir les inspirer à devenir des citoyens fiers et engagés envers leur langue et leur culture. J’espère les inspirer en les emmenant à réfléchir à comment ils peuvent contribuer aux changements qu’ils souhaitent voir dans le monde et être l’acteur principal dans leur propre destin. Comment peuvent-ils s’engager envers leur propre fierté d’être francophone?… En leur donnant la chance de passer à l’action!
.

Qu’est-ce qui stimule votre créativité dans votre pratique professionnelle?

La jeunesse m’inspire et me stimule tous les jours. Le fait d’écouter et de m’impliquer auprès de la jeunesse me permet d’enrichir mes expériences professionnelles que je peux par la suite partager avec mes collègues. En écoutant les gens autour de moi, élèves et collègues, je me permets de rester en évolution constante. Ça génère des idées créatives que je peux mettre en pratique dans ma vie professionnelle d’une façon quotidienne. Une collaboration constante est essentielle, ainsi que le fait d’offrir des situations aussi authentiques que possible à nos jeunes.
.

Comment les différentes diversités présentes dans votre milieu vous permettent-elles d’innover?

Nous vivons dans un temps qui permet beaucoup d’expériences riches au niveau du développement de nos connaissances et de notre identité. Aussi, il y a une conscientisation importante qui se développe dans notre société qui est en évolution constante (crise linguistique, la politique, culture franco-ontarienne, etc.). Nous sommes en position de pouvoir encadrer la jeunesse afin qu’elle soit le changement qu’elle souhaite voir dans le monde. Les diversités présentes dans mon milieu me permettent de m’adapter aux enjeux particuliers qui nous affectent. C’est en s’adaptant et en innovant AVEC notre jeunesse que nous pourrons trouver les moyens nécessaires pour bien vivre ensemble.

À lire aussi

Joanne Johnson : le dynamisme de la jeunesse, un moteur

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :