Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Diversifié comme le rock, le rap… et le schranz!

Il y a les gens qui aiment le rock, ceux qui aiment le rap, les personnes qui préfèrent le schranz et celles qui sont capab­les de faire un « W » avec leur langue… On n’est pas tous pareils, et c’est très bien comme ça! Nos différences peuvent être une richesse, pourvu qu’on les fasse connaître… parce que, si on ne voit (ou n’entend) jamais quelque chose, on ne peut pas savoir que ça existe! Pour y arriver, nos activités en construction identitaire doivent valoriser la diversité, l’un des 8 principes directeurs. Parce qu’un peu comme les styles musicaux, avec 274 millions de francophones dans le monde, il y a de quoi en faire, des découvertes!

Toi + lui + moi = nous

La francophonie canadienne est fleurissante, respectueuse des différences et ouverte sur le monde. L’école doit être l’un des lieux privilégiés de cette ouverture. Construire son identité, c’est la job de l’élève, mais offrir un contexte où la différence et l’ouverture sont célébrées, c’est la job de l’école. Il faut donc donner à nos jeunes les outils nécessaires pour qu’ils puissent définir leur propre identité. Une bonne façon de faire, c’est de comprendre leurs différences et de les mettre en valeur.

Un exemple? En Alberta, l’école La Rose de Calgary, qui regroupe des élèves d’une quinzaine de nationalités, a affiché la diversité mur à mur. Comment? Chaque élève a réalisé une œuvre en y insérant des éléments de sa propre culture pour créer une grande mosaïque. Plusieurs activités artistiques sur les différentes cultures ont même été présentées par les jeunes, devant toute l’école. Un travail collectif qui a valorisé la collaboration, l’échange, l’affirmation de soi et l’ouverture à la différence! Les élèves ont réalisé que peu importe d’où ils viennent, ils ont une identité commune. Ce qui les unit : c’est le français!

Ça vous donne des idées? Pour commencer, pourquoi ne pas explorer la question de l’identité avec vos élèves? Demandez-leur qu’est-ce que ça signifie, pour eux, comme dans cette discussion « Des identités multiples… et c’est tant mieux! ». En leur permettant de découvrir les multiples facettes de leur identité, ils constateront qu’elle est riche et diversifiée : « Moi, je suis plusieurs choses en même temps ». Ils se rendront compte que les identités de leurs camarades sont, en partie, différentes de la leur, mais qu’ils ont tous au moins un trait commun : ils parlent français!

Être à l’avant-garde

Vous l’avez compris : la diversité, ça ne veut pas juste dire culture, ça veut dire plein de choses parce que… c’est la diversité! Pensons-y : notre monde évolue, notre école aussi! En plus de la diversité culturelle, l’école se doit de tenir compte de plusieurs autres réalités, dont la diversité sexuelle, la diversité de genre et la diversité de structures familiales. Les écoles de langue française doivent être à l’avant-garde des tendances qui favorisent l’ouverture à l’autre et la mise en valeur des différences. Pour maintenir la vitalité de la langue française et de nos communautés, c’est essentiel.

Au cours d’une inspirante carrière en éducation, Ronald Boudreau a été témoin de l’évolution des écoles francophones au Canada. Il a, entre autres, été directeur dans une école de la Nouvelle-Écosse. Comme il l’explique dans un texte qui témoigne de la fierté et de la diversité : « la francophonie a une longueur d’avance sur certaines tendances sociales ». En donnant l’exemple d’une situation vécue il y a quelques années par de jeunes homosexuels qui voulaient tout simplement être accompagnés par leur copine ou copain à leur bal des finissants, il explique comment son école de langue française s’est montrée ouverte et rassembleuse.

C’est tout naturel!

Valoriser la diversité, comment on fait ça? Le meilleur moyen, c’est de l’intégrer de façon naturelle à nos activités pour aider nos élèves à se construire une image de la francophonie renouvelée, ouverte et respectueuse des différences.

Allons-y pour un exemple. Trois étudiantes en enseignement au Québec ont eu la chance de réaliser leur stage à 5000 km de chez elles. Où ça? À l’école Victor-Brodeur à Victoria et à l’école des Navigateurs à Richmond, en Colombie-Britannique. Elles ont constaté que les écoles de la province accordent une grande importance à la sensibilisation des élèves envers les cultures des Premières Nations et des Inuits. De quoi mieux faire comprendre aux jeunes les contextes sociaux, culturels, historiques et géographiques pour les aider à définir une francophonie renouvelée! L’ouverture à la différence et l’amour du français, ça se transmet!

C’est bien beau tout ça, mais vous aimeriez connaître une façon efficace d’amener vos élèves à accueillir et à valoriser la diversité? Développez vos compétences culturelles, interculturelles et transculturelles. Ça mange quoi en hiver tout ça? Ce n’est pas si compliqué! Avoir des compétences culturelles, c’est s’intéresser à sa culture, à son identité personnelle. Avoir des compétences interculturelles, c’est s’intéresser à d’autres cultures. Avoir des compétences transculturelles, c’est ultimement viser à créer ensemble une culture collective renouvelée. (Pssst, un bon moyen de se démêler avec tout ça, c’est de consulter le guide Voir grand ensemble et le fascicule Les compétences culturelles, interculturelles et transculturelles.) 

Pour être plus fort

La morale de tout ça? Valoriser la diversité à l’école, c’est favoriser l’émergence d’une génération de citoyens confiants de leur identité, ouverts et préparés à accorder une place de choix au français tout au long de leur vie. Parce que c’est enrichie de la diversité de sa population et de ses communautés que la francophonie est plus forte. Et au fond, c’est ça valoriser la diversité!

Comme des pneus d’hiver…

Les 8 principes directeurs sont tous d’égale importance, tous aussi pertinents les uns que les autres. Ils tiennent compte des enjeux actuels de la francophonie et assurent la pertinence des activités conçues pour favoriser la construction de l’identité francophone.

Un peu comme des pneus d’hiver : si tu les as et que tu ne t’en sers pas, c’est weird!

Pour découvrir les capsules humoristiques sur les 8 principes directeurs ainsi que les pistes pour les utiliser, rendez-vous à Vivre sa francophonie en 8 principes.

Par une série de 8 publications, Francosphère aborde chacun des 8 principes directeurs qui sont là pour aider à intervenir le mieux possible dans la construction de l’identité francophone des jeunes. 8 fois plutôt qu’une, découvrez comment notre francophonie est à la fois contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.

À voir et à lire sur Francosphère

Toutes les publications qui traitent de francophonie diversifiée

Série de capsules humoristiques sur les 8 principes directeurs

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :