Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Maripier Sylvestre : passions contagieuses

Maripier Sylvestre a complété sa maîtrise en éducation à l’Université d’Ottawa. Au cours des dernières années, elle a travaillé dans des écoles au Québec, en Nouvelle-Écosse et en Ontario. Depuis 2011, elle enseigne pour le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est en Ontario et est maintenant conseillère pédagogique pour le cycle préparatoire. Le bien-être des enfants est au cœur de ses pratiques professionnelles : elle tient à ce que chacun d’eux s’épanouisse et se développe à son plein potentiel.

Francosphère a invité les intervenantes et intervenants du congrès 2019 de l’ACELF à partager leurs impressions sur des enjeux actuels en francophonie canadienne.
.

Comment tentez-vous d’inspirer les jeunes pour les engager envers leur francophonie?

La fierté de la langue est une passion qui se transmet par les gestes, les paroles et les référents auxquels les enfants sont exposés. Au quotidien, nous sommes des modèles pour eux; il faut arriver à leur partager nos passions et notre soif d’apprendre pour qu’elles deviennent contagieuses. Par de simples gestes tels que se rendre à la bibliothèque pour lire des livres, écouter de la musique francophone d’artistes d’ici et d’ailleurs lors des activités ou leur partager nos expériences personnelles, nous les initions au monde francophone. Il est important de discuter avec eux et de les amener à réfléchir à ce qu’ils connaissent de la francophonie, de ce que cela signifie pour eux et du sentiment d’appartenance qu’ils ressentent quant à leur langue.
.

Qu’est-ce qui stimule votre créativité dans votre pratique professionnelle?

Les enfants sont à la base de toutes mes inspirations. C’est en les regardant jouer, discuter et créer qu’ils m’amènent à faire preuve de créativité à mon tour. Leur imagination est sans limites et ils nous amènent quotidiennement dans un monde magique où tout est possible. En étant à l’écoute de leurs intérêts et de leurs besoins, nous arrivons, ma collègue et moi, à les rejoindre dans leur aventure vers la réussite. Le travail d’équipe et la communication favorisent également l’innovation au sein de la salle de classe. Les idées de tous sont toujours accueillies avec enthousiasme et nous permettent d’avancer ensemble pour amener chacun à maximiser son potentiel.
.

En 2030, lorsque vous regarderez dans votre rétroviseur, que souhaitez-vous avoir inspiré à votre entourage professionnel?

Passion est le premier mot qui me vient en tête lorsque je pense à ce que je souhaite pouvoir transmettre à mes collègues. Chacune de mes journées en salle de classe est plus enrichissante que la précédente grâce à ma passion pour l’apprentissage, le dépassement de soi, les enfants et la collaboration. Afin d’offrir le meilleur de soi-même, il faut savoir faire preuve d’ouverture et d’écoute et c’est une habileté que je perfectionne continuellement. Je souhaite que mes collègues soient en mesure de s’épanouir autant que moi lorsqu’ils travaillent avec les enfants et que leur quotidien soit rempli de petites réussites qui font toute la différence dans leur vie et celle de leurs élèves.

À lire aussi :

Tiffanie McGirr : un modèle à l’écoute des besoin

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :