Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Sylvie A. Lamoureux : confiance et prise de risque

Sylvie A. Lamoureux est une francophone de l’Ontario et une professionnelle chevronnée en éducation franco-ontarienne. Elle s’intéresse à l’expérience de jeunes francophones en contexte linguistique minoritaire, en milieux scolaire et postsecondaire, notamment lors des transitions. Cet intérêt l’a menée à œuvrer en milieu universitaire à l’Université d’Ottawa, où elle est professeure aux programmes de Didactiques de langues secondes et de maîtrise en Études du bilinguisme à l’Institut des langues officielles et du bilinguisme. Professeure agrégée, elle est aussi la vice-doyenne aux études de premier cycle à la Faculté des arts.

Francosphère a invité les intervenantes et intervenants du congrès 2019 de l’ACELF à partager leurs impressions sur des enjeux actuels en francophonie canadienne.
.

Comment tentez-vous d’inspirer les jeunes pour les engager envers leur francophonie?

Je tente d’assurer un sentiment à la fois de sécurité linguistique et d’envie de prise de risque linguistique auprès de jeunes francophones en contextes minoritaires. Il est important que nos jeunes se sentent confiants de s’exprimer en français dans des contextes familiers et étrangers, particulièrement avec des individus de milieux franco-dominants, sans craindre d’être jugés pour un champ lexical qui peut paraître moins riche que celui de l’unilingue. Il faut également valoriser leur bilinguisme de haut niveau, tout en continuant de promouvoir les espaces publics hors scolaire où le français a sa place, ou en créant ces espaces.
.

Qu’est-ce qui stimule votre créativité dans votre pratique professionnelle?

Les jeunes, la collaboration avec les collègues, l’évolution de la culture et de la langue grâce à la (re)production de celle-ci par une francophonie de plus en plus diversifiée et fière.
.

En 2030, lorsque vous regarderez dans votre rétroviseur, que souhaitez-vous avoir inspiré à votre entourage professionnel?

La confiance linguistique et professionnelle, la prise de risque linguistique, la sécurité linguistique qui permet de valoriser une posture d’« apprenant de la langue », nonobstant notre langue maternelle. La langue française évolue, se transforme et l’on se doit d’évoluer avec elle, d’apprendre ses nouveaux mots, ses nouveaux rythmes.

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :