Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Roxane Dupuis : il suffit de passer à l’action

Roxane Dupuis s’engage au sein du réseau jeunesse depuis l’âge de 15 ans. Au fil des ans, elle a occupé plusieurs postes au conseil d’administration du Conseil jeunesse provincial (CJP) du Manitoba, y compris celui de présidente. Présidente de la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) de 1999 à 2001, elle considère que ces deux années ont été significatives pour la jeunesse francophone du Canada, notamment grâce à la mise sur pied des premiers Jeux de la francophonie canadienne et du premier Parlement jeunesse pancanadien.

Directrice générale du CJP, cette mère de deux garçons a également siégé sur de multiples conseils d’administration au Festival du Voyageur, au Conseil communauté en santé pour la région sud-est et à la Société Saint-Jean-Baptiste.

 

Francosphère a questionné différentes personnes engagées afin de connaître leur point de vue au sujet de l’identité francophone.

Que faut-il privilégier pour favoriser la construction identitaire des jeunes?

La construction identitaire chez les jeunes devrait se développer autour de leurs intérêts. Il est important de développer des initiatives avec les jeunes et non seulement pour les jeunes. Le principe du « par et pour les jeunes » est donc souhaitable. Les opportunités variées pour la jeunesse d’expression française sont nombreuses. Dans un monde où les jeunes sont tirés d’un bord et de l’autre, il est essentiel de faire connaître ces occasions et d’encourager les jeunes à saisir ces opportunités. Pour y arriver, il est important d’avoir des contacts fréquents entre les écoles, les organismes communautaires et les jeunes. En participant à ces occasions nombreuses, les jeunes pourront développer leur identité et ainsi le sentiment d’appartenance et de fierté.

Quel avenir pour l’identité francophone?

L’identité francophone est en constante évolution. Je suis sûre que cette francophonie sera forte, inclusive et fière! C’est une francophonie qui inspirera les autres communautés linguistiques et culturelles à s’ouvrir à la diversité et au respect des autres. Travaillant avec les jeunes, je suis remplie d’espoir et je vois que notre avenir sera entre bonnes mains.

Comment envisagez-vous votre engagement envers une francophonie épanouie?

Dans ma vie professionnelle et personnelle, je m’ouvre aux autres afin de voir comment je peux être plus ouverte et mieux comprendre les autres. Je crois qu’il est important d’écouter, de vouloir comprendre et ensuite d’agir. Les changements n’ont pas toujours besoin d’être majeurs, mais il suffit de passer à l’action.