Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Casey Edmunds : le potentiel de la jeunesse

Chaque jeune a un potentiel énorme, et Casey Edmunds en fait le pari. Que ce soit en tant qu’artiste, mentor ou agent de projets dans le milieu associatif en Alberta, il est une personne engagée dans sa communauté. Reconnu depuis des années pour son leadership dans l’avancement des arts et de la culture, il travaille auprès de la jeunesse comme directeur général de Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA). Il assure le développement de projets visant l’engagement et le leadership jeunesse, tout en travaillant de concert avec le milieu scolaire.

 

Francosphère a questionné différentes personnes engagées afin de connaître leur point de vue au sujet de l’identité francophone.

Que faut-il privilégier pour favoriser la construction identitaire des jeunes?

Il faut développer un espace sécuritaire dans lequel le jeune évolue selon son plein potentiel tout en développant des capacités de leadership et d’engagement. Lorsque l’élève se sent valorisé et respecté à l’intérieur de l’école, il s’engage davantage dans les activités scolaires et communautaires. Il développe ainsi une meilleure estime de lui-même qui contribue à son rendement scolaire, et il finit par contribuer à son identité globale.

Quel avenir pour l’identité francophone?

On peut d’abord constater que l’identité francophone est en évolution et qu’elle prend de l’ampleur. Le bilinguisme est en plein épanouissement et les Canadiens reconnaissent la valeur de parler français. Finalement, les jeunes francophones affirment leur leadership et expriment leur fierté dans tous leurs milieux de vie!

Comment envisagez-vous votre engagement envers une francophonie épanouie?

À mon avis, ce sont les jeunes qui démontreront le plus de leadership quant à une francophonie épanouie. Je crois beaucoup en eux et je les accompagne dans leurs réalisations.