Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Anne Vinet-Roy : le français, un mode de vie

Présidente de l’ACELF depuis septembre 2016, Anne Vinet-Roy estime que les nombreux partenariats de l’ACELF avec d’autres organismes-clés au Canada constituent une richesse incroyable. Dans sa vie professionnelle, elle est présidente de son unité syndicale locale, l’AEFO Nord-Est catholique. Auparavant enseignante de français dans une école secondaire francophone à Timmins, elle a œuvré dans divers domaines tels que l’enfance en difficulté et l’orientation. Elle a grandi dans la région d’Ottawa et habite à Timmins, où elle réside avec son conjoint depuis plus de 25 ans.

 

Francosphère a questionné différentes personnes engagées afin de connaître leur point de vue au sujet de l’identité francophone.

Que faut-il privilégier pour favoriser la construction identitaire des jeunes?

Il faut s’assurer de bien connaître les défis quotidiens de la transmission du français en milieu minoritaire. Le français, c’est plus qu’une simple didactique d’enseignement. C’est beaucoup plus que de la théorie et des principes qu’on tente de transmettre, mais plutôt une culture, des émotions et un mode de vie.

Quel avenir pour l’identité francophone?

Tant que les francophones de partout au Canada travailleront ensemble pour faire connaître et vivre notre francophonie diversifiée, en évolution constante, la francophonie demeurera vivante et vibrante, à sa façon, dans nos différentes communautés, d’un bout à l’autre de notre beau pays.

Comment envisagez-vous votre engagement envers une francophonie épanouie?

Je vis dans une communauté francophone en milieu minoritaire, qui, comme partout au pays, fait face à de nombreux défis en matière d’assimilation et d’insécurité linguistique. Je suis engagée auprès de divers organismes qui ont à cœur la vitalité de notre francophonie de plus en plus diversifiée, et qui travaillent fort pour appuyer la présence et la contribution des francophones sur le plan identitaire, culturel et même économique. Les francophones partout au Canada, peu importe leurs origines, doivent travailler ensemble et prendre la place qui leur revient pour assurer la vitalité de qui nous sommes, et de qui nous serons au cours des générations futures.