Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

La diversité mur à mur

À son arrivée à l’école, Andrée-Anne Paradis a été frappée par toute la belle diversité culturelle dans laquelle elle baignait. Elle s’est dit qu’il fallait trouver un moyen de la mettre en valeur.

Une quinzaine de nationalités sont représentées à l’école La Rose, à Calgary. L’art étant un moyen de stimuler et d’égayer notre milieu, l’enseignante en arts visuels à Calgary a initié la création d’une murale commune. Au début de l’année scolaire, sur un carton blanc de forme carrée, chaque élève a réalisé une œuvre et y a inséré des éléments de sa propre culture. L’idée globale était de voir ce qui nous rassemble malgré nos diverses origines. Différentes techniques d’arts ont été mises en pratique, allant du pastel et de la peinture aux techniques mixtes pour les plus vieux. Chaque carton est devenu une composante de la murale. Une fois terminée, en l’absence des élèves, l’œuvre collective a été installée dans la cafétéria puis recouverte d’un grand drap blanc.

Projet mobilisateur

La présentation du résultat final s’est faite lors d’un événement culturel auquel les élèves de 6e année et les 300 élèves de l’école secondaire ont assisté. Les enseignants en arts, en musique, en art dramatique et en théâtre ont préparé l’événement.

Avant le dévoilement de l’œuvre collective, on a projeté des entrevues vidéo (sous la forme d’un vox-pop), préparées par les élèves du programme audiovisuel. Les jeunes partageaient leur nationalité et leurs avis personnel au sujet de la diversité culturelle à l’école. Des prestations musicales et théâtrales, réalisées par les élèves étudiant en musique/théâtre et représentant les différentes cultures de la mosaïque créée, ont ponctué l’événement. Les élèves de l’option théâtre ont animé le tout à l’aide de saynètes.

La diversité à l’honneur

Toute l’école a assisté à cette cérémonie. De quoi ajouter de la vie dans l’école!

Ce travail collectif interpelle les élèves et les valorise dans un esprit de collaboration et d’échange. Ils réalisent que peu importe d’où ils viennent, ils ont une identité commune. Ce qui les rassemble et les unit, c’est leur langue.

Au Canada, des gens proviennent de différentes régions du monde pour s’y établir et vivre en français. Cette murale, dévoilée à l’école dans le cadre d’un projet engageant et multidisciplinaire, en témoigne. Le tout a aussi été filmé afin d’en garder une trace et un excellent souvenir. Avec ce genre de projet, les élèves prennent conscience du monde dans lequel ils vivent, ils s’en inspirent et s’expriment tout en laissant une trace positive dans l’école et même au-delà.

Cette célébration de la communauté francophone multiculturelle favorise le sentiment d’appartenance à une plus grande communauté, une communauté francophone mondiale et diversifiée. Elle valorise la variété des cultures qui rendent nos communautés si riches.

Ressources complémentaires fournies par Andrée-Anne Paradis


Vous connaissez vous aussi une pratique réussie? Vous avez un exemple de succès, d’approche ou de projet qui a bien fonctionné et qui a eu des retombées positives dans la salle de classe, dans l’école ou dans la communauté? Parlez-nous en.


Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :