Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Des capsules littéraires qui rapprochent

Dans sa pratique enseignante, Étienne Fortin a fait de la littérature jeunesse une grande alliée. L’enseignant au primaire à la Commission scolaire De La Jonquière s’en sert comme pont afin de rapprocher l’école, la famille et la communauté.

En utilisant des tablettes électroniques, les élèves présentent des appréciations d’œuvres littéraires sous forme de capsules vidéo. L’idée est plutôt simple. Après avoir préparé leur compte-rendu de lecture, les élèves se filment, avec les iPads, et enregistrent leurs présentations. Les capsules sont ensuite mises en ligne sur un site ou un portail Web. Pour chaque capsule en ligne, un code QR est généré. Ce code est collé sur les livres qui font l’objet d’une capsule. Le livre peut alors être numérisé par les appareils électroniques intelligents. Le projet permet ainsi de rejoindre un plus large public : des élèves, mais aussi le personnel de l’école, les parents, etc.

En travaillant de cette façon, les élèves peuvent reprendre les enregistrements, ce qui fait travailler leur jugement et donne lieu à des rétroactions très pertinentes. Ils discutent de la séquence vidéo, notent les éléments à améliorer (posture, langage, etc.) et prennent la peine de revoir leur texte de présentation.

Avec ce projet, Étienne Fortin voulait susciter davantage l’intérêt des jeunes envers la lecture par une approche innovante, moderne et qui intéresse les jeunes. La pratique développe aussi bien les compétences en communication orale que le sens critique des élèves.

Vers une véritable communauté littéraire

Appropriée tant au primaire qu’au secondaire, cette approche vise à susciter l’intérêt des jeunes et moins jeunes envers les œuvres variées de la riche littérature jeunesse. Les élèves découvrent d’autres auteurs et illustrateurs francophones. Une fois de nombreuses capsules en ligne, il est plus facile d’encourager les parents, membres de la communauté (épicier, curé, député, etc.) et des personnalités locales influentes à partager eux aussi leurs expériences littéraires.

Toute une communauté de lecteurs engagés peut alors partager ces capsules et un intéressant répertoire de lectures attrayantes est créé. Les élèves connaissent et essaient différents types de lecture et genres littéraires auxquels ils n’auraient peut-être pas pensé s’attarder auparavant.

On peut même créer un studio d’enregistrement maison afin de générer encore plus de capsules! Les possibilités sont multiples; il suffit de faire preuve de créativité.

En complément à l’activité, des éditeurs, auteurs ou illustrateurs de la région peuvent offrir des ateliers à l’école, toujours avec cet objectif de valoriser l’importance de la lecture dans le cheminement personnel et scolaire des enfants.

 

Ressources complémentaires fournies par Étienne Fortin :

Bibliographie annotée >>
Diaporama (congrès 2017) >>


Vous connaissez vous aussi une pratique réussie? Vous avez un exemple d’approche ou de projet qui a fonctionné et qui a eu des retombées positives dans la salle de classe, dans l’école ou dans la communauté? Parlez-nous en.

Ces articles de Francosphère pourraient également vous intéresser :