Francosphère, votre référence en construction identitaire francophone, propose des témoignages, des pratiques réussies et des réflexions, le tout présenté selon une francophonie contemporaine, innovante, diversifiée, communautaire, confiante, rassembleuse, engagée et durable.
À propos

Coups de chapeau : créativité et leadership

Outils promotionnels originaux, projet sculptural porteur et journée de formation inspirante… il s’en passe, des choses, en construction identitaire. Coup de chapeau à ces événements, initiatives et activités remarquables!

Vous avez un Coup de chapeau pour nous? Un événement, une initiative ou une activité mérite notre attention?
Parlez-nous en.

Pourquoi choisir l'école française

La Fédération des parents de l’Île-du-Prince-Édouard et le Centre acadien Grand-Rustico ont lancé le site Mon école française ÎPÉ, destiné à promouvoir l’école Saint-Augustin ainsi que les droits linguistiques. On propose huit bonnes raisons d’y inscrire son enfant, incluant des liens vers articles et vidéos pertinents. L’objectif est d’aider les parents à faire des choix éclairés en matière d’éducation.

 

Être mentor, c'est mon genre

En Alberta, plusieurs organismes travaillent ensemble pour offrir une journée de formation de jeunes mentors, intitulée Être mentor, c’est mon genre. Près d’une centaine d’élèves de la 4e à la 8e année de 12 écoles du Conseil scolaire Centre-Nord ont l’occasion de rencontrer d’autres jeunes de leur âge et de créer des liens d’amitié. Les activités et ateliers organisés dans le cadre de cette journée sont éducatifs, interactifs et pratiques, ce qui permet aux jeunes de s’exprimer, de réfléchir et de bouger. Ainsi, ils peuvent améliorer leurs compétences en leadership, développer leurs habiletés sociales et s’engager à créer un climat positif au sein de leur école et dans leur communauté.

 

L’Art pour tous… Tous pour l’Art

Dans le cadre de la première phase du projet Sentier de culture du Centre des arts et de la culture de Dieppe (CACD), près de 700 élèves des écoles francophones de Dieppe et Memramcook fabriquent personnellement un petit objet de céramique. Ce dernier est intégré à l’œuvre publique réalisée par l’artiste Marie Ulmer. L’objet arbore un mot positif ou un dessin représentant la place ou la trace que l’élève veut laisser dans la société. Une façon originale de souligner l’apport important des jeunes dans la société canadienne, néobrunswickoise et dieppoise.